Pole-dEchanges-Multimodal-Beziers-Exprimez-Vous.jpg
VOS COMMENTAIRES
 
La concertation publique concernant le Pôle d'Echanges Multimodal de Béziers s'est achevée le 12 mai. Vous ne pouvez désormais plus laisser de commentaires.

Louis GrandJacquet - Pdt TGV Sud Environnement -Portiragnes

12 mai 2022

Je m'exprime en tant que président de l'association TGV SUD Territoires-Environnement.
Je suis pleinement d'accord avec l'avis donné par la FNAUT Occitanie:
- consultation trop tardive des associations d'usagers;
- positionnement pas assez central de la passerelle engendrant des trajets à pied importants.
- un seul ascenseur par quai insuffisant puisqu'on ne voit pas d'escalator et qu'il n'est pas possible de réaliser de rampe, la solution passage sous-terrain ayant été délaissée;
- dépose minute manquant de capacité;
- plan de circulation comportant des insuffisances et des risques d'engorgement.
On se pose des questions sur le dimensionnement du projet: le PEM sera-t-il La Gare de Béziers à l'avenir ou fonctionnera-t-il en tandem avec une gare nouvelle? Si oui, placée où? Avec ou sans possibilité de correspondances? Si ce n'est pas le cas, ce qui serait plus que regrettable, il faudra prendre en compte la circulation routière supplémentaire.
Projet intéressant, important, mais à corriger

Jean-Loïs Escafit - secrétaire de l'ASSECO-CFDT des Pays du Grand Biterrois -Béziers

12 mai 2022

Contribution ASSECO-CFDT des Pays du Grand Biterrois
au Projet de Pôle d'Echanges Multimodal de la gare du Midi à Béziers

Nous avons déjà formulé oralement l'essentiel de l'avis de notre Association Etudes et Consommation CFDT des Pays du Grand Biterrois (ASSECO-CFDT des PGB) lors de la réunion publique de concertation du 14 avril 2022 au Palais des Congrès de Béziers, dont nous n'avons pas encore reçu le compte-rendu. Nous exprimons donc ici nos principales interrogations et demandes.

Avec notre Union Régionale ASSECO-CFDT OC Pyréméd, et nos partenaires France Nature Environnement Languedoc-Roussillon (FNE LR), Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transport (FNAUT) région Occitanie Pyrénées-Méditerranée et Coordination Régionale Inter associative LNMP, notre Association de consommateurs, locataires et usagers est depuis le grand débat de 2009 fortement engagée sur le dossier de la Ligne Nouvelle Montpellier Perpignan dont nous revendiquons la réalisation la plus rapide possible à condition qu'elle soit mixte (voyageurs et fret) de bout en bout, donc sans exclusion du fret entre Villeneuve-lès-Béziers et Rivesaltes. Cela nécessiterait notamment un passage des Corbières par tunnel ou autre solution ne laissant pas le fret ferroviaire européen prévu en forte croissance sur la « ligne des étangs » de plus en plus fragile, mais a ce jour aucune véritable étude n’a encore été réalisée à ce sujet par SNCF Réseau Maître d'Ouvrage.

La conception du Pôle d'Echanges Multimodal de la gare du Midi à Béziers doit être étroitement articulée à l'évolution du projet LNMP.

Première remarque : pour déplorer qu'il n'y ait pas eu, dès les études d'esquisse du PEM, d'écoute des besoins et attentes de la population par quelques rencontres avec en particulier les associations d'usagers ou d'autres instances de la société civile organisée de la zone d'emploi (bien plus étendue que la communauté d'agglomération et qui correspond à la plupart des déplacements domicile travail ou formation, hors trajets alternants notamment avec Montpellier) et de son voisinage.

Dans les carences de cette concertation, nous pointons aussi le retard d'insertion dans le dossier numérisé sur le projet de PEM des études transports routiers (mais non ferroviaires), hydrauliques (une spécifique sur la passerelle) et acoustiques (seulement côté routier).

Les demandes de concertation étaient pourtant explicites notamment par la FNAUT régionale depuis que la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée a exprimé sa préférence pour un grand PEM à la gare du Midi plutôt que pour une coûteuse gare TGV excentrée Béziers-Est A75, qui reste hélas présente dans le projet qualifié d'intérêt général par les arrêtés préfectoraux 34, 11 et 66 du 30 janvier 2019 contre lesquels l'ASSECO-CFDT OC Pyréméd avait tenté des recours gracieux tacitement rejetés.

Deuxième remarque : bien que l'étude acoustique se soit arrêtée au trafic routier, ce projet de PEM, comme celui de Narbonne, serait à terme, en particulier en matière de bruit , victime de l'exclusion du fret de la deuxième phase de la LNMP entre Villeneuve-lès-Béziers et Rivesaltes puisque tout le trafic fret en forte croissance le traverserait alors même que le rapport d'enquête publique sur la LNMP qui vient d'être publié met à l'actif de celle-ci comme du Contournement Nîmes Montpell le fait que l'essentiel du trafic fret ne traverse plus les PEM de Montpellier Saint-Roch et de Nîmes Centre.

Troisième remarque : le projet de PEM porte sur un espace foncier restreint sans tenir compte des superficies propriétés de SNCF Réseau à l'est direction Capiscol et n'intègre pas un doublement du Pont Noir qui est, depuis la suppression du passage à niveau entre la gare et l'Orb, la seule voie publique double sens de franchissement routier et piéton du faisceau ferroviaire, vieux goulot d'étranglement du trafic nord sud là où il y aurait nécessité de trottoirs larges et d'une vraie piste cyclable pour chaque sens.
Troisième remarque : le projet de PEM porte sur un espace foncier restreint sans tenir compte des superficies propriétés de SNCF Réseau à l'est direction Capiscol et n'intègre pas un doublement du Pont Noir qui est, depuis la suppression du passage à niveau entre la gare et l'Orb, la seule voie publique double sens de franchissement routier et piéton du faisceau ferroviaire, vieux goulot d'étranglement du trafic nord sud là où il y aurait nécessité de trottoirs larges et d'une vraie piste cyclable pour chaque sens.
L’augmentation du trafic routier (y compris bus et autocars) autour du PEM aux heures de pointes notamment nécessitera de supprimer ce goulot d’étranglement et ce sera de plus en plus coûteux.

Quatrième remarque : Il est regrettable que, du fait notamment de la sauvegarde patrimoniale de la charpente du « hangar SERNAM », le positionnement de la passerelle (non prolongée vers le Port-Neuf pour raison de coût) soit à l'opposé de celui de la gare routière, allongeant les cheminements en particulier pour les usagers des transports en commun. Pour les voyageurs chargés de bagages, une mise à disposition de chariots roulants adaptés aux dimensions des ascenseurs de la passerelle sera nécessaire. 

Cinquième remarque : A l'égard des personnes à mobilité réduite ou des voyageurs encombrés, très mal lotis dans l'aménagement actuel de la gare, il faut aussi envisager, au-delà des substituts aux emmarchements, toutes les dispositions minimisant la longueur des trajets.
Par exemple pour l'accès aux toilettes, il faudrait en prévoir aux deux extrémités du quai A et aussi au pied sud de la passerelle, sans oublier à proximité de chacun de ces sanitaires un petit convertisseur de monnaie si paiement par pièce (actuellement 0,50 €).
Il serait souhaitable qu'un point d'accueil gares et connexions avec une présence physique et un minimum de billetterie automatique soit prévus côté sud pour éviter un détour obligatoire par le bâtiment central pour les personnes venant se garer de ce côté.
A noter que l'accès au PEM côté Sud peut être rendu malcommode par un seul passage d'entrée et de sortie au milieu de la rue Lieutenant Pasquet, alors qu'un 2ème semblerait aussi concevable côté giratoire sud du Pont Noir.

Pour finir par une touche positive, nous soulignons qu’à la réunion du 14 avril, les représentants de la Région, de la Communauté d’Agglomération et de Gares et Connexions ont donné leur accord à notre demande d’une signalétique écrite et sonore entièrement bilingue occitan français du Pôle d’Echanges Intermodal, en cohérence avec le patrimoine immatériel du biterrois concrétisé en particulier par l’implantation du CIRDOC - Institut Occitan de Cultura.

En conclusion
Sur le principe notre association soutient pleinement la création la plus rapide possible d'un pôle d'échanges multimodal sur le site de la gare du Midi, nous demandons explicitement que la gare routière PEM ne serve pas de prétexte à la suppression des dessertes bus et autocars au point de correspondance central place De Gaulle (il doit seulement en éliminer les stationnements de longue durée ); nous soulignons aussi qu'il faut dès à présent envisager l'extension du PEM, au bénéfice prioritairemment des modes de transports doux, pour l'hypothèse que nous revendiquons de l'absence de gare TGV Béziers Est A75 et de redynamisation de la desserte ferroviaire du Massif central. Nous rappelons qu'avec les nouvelles haltes ferroviaires de Jean Moulin (avec cheminement piétonnier vers le grand lycée) et de Boujan Courondelle on donnerait une utilité de proximité à la ligne de Neussargues rendant le PEM plus écologiquement accessible de l'est et du nord eest de l'agglomération.
La réduction des passages de trains de fret est également nécessaire à une forte amélioration des qualités de ce PEM : cette nécessité passe par la modification indispensable de la phase 2 de la LNMP pour assurer sa mixité TàGV Fret de bout en bout..

La réduction des passages de trains de fret est également nécessaire à une forte amélioration des qualités de ce PEM : cette nécessité passe par la modification indispensable de la phase 2 de la LNMP pour assurer sa mixité TàGV Fret de bout en bout au plus grand et urgent profit de la lutte contre le réchauffement climatique et contre la pollution de l'air à laquelle le PEM contribue plus modestement. Mais cela nécessitera un autre grand débat à dimension européenne...

Anonyme - Béziers

12 mai 2022

S'il est satisfaisant de voir enfin émerger un projet d'ampleur pour l'aménagement de la gare ferroviaire de Béziers et de ses abords (avec la prise en compte des personnes à mobilité réduite scandaleusement et illégalement ignorées jusqu'à présent), des insuffisances apparaissent néanmoins en première approche :

1°) le dossier de la concertation est succinct et ne permet pas de connaître avec suffisamment de détails certains aspects du projet, notamment en ce qui concerne les aménagements pour les personnes souffrant d'un handicap (pas seulement moteur) et les circulations douces (à pied et à vélo) ;

2°) les questions liées à la pollution sonore, de l'air et des eaux de ruissellement, du fait notamment de l'accroissement du trafic routier et des autobus, ne sont pas abordées ;

3°) le projet souffre, à l'évidence, d'un déficit de réflexion sur son insertion dans le quartier et sur ses connexions avec son environnement proche ;
par exemple, rien ne paraît avoir été pensé pour assurer une liaison adaptée aux mobilités douces, en toute sécurité, avec le Canal du Midi au Port Neuf et en direction de l'Orb, sites pourtant essentiels à mettre en valeur et qui font l'objet d'aménagements par ailleurs ;
par exemple aussi aucune continuité de la piste cyclable vers le quartier du faubourg d'un côté, vers le quartier de l'Hours, l'avenue Wilson et la route d'Agde de l'autre (particulièrement déficientes en aménagements cyclables) ne semble assurée ;
par exemple encore en ce qui concerne la liaison piétonne vers le Polygone qui reste impensée ;

4°) certains aménagements ne paraissent pas, en l'état de leur présentation, adaptés ou manquent de précisions, par exemple (liste qui ne se veut pas exhaustive) :
- l'accès des véhicules au parvis sud et au nouveau parking par la rue du lieutenant Pasquet qui, d'après le dossier, se ferait par un carrefour sécurisé, alors qu'aucun aménagement spécifique n'apparaît sur les visuels du dossier ; pourtant, le trafic par la rue Pasquet est très important et le restera ;
- la conservation d'une voie de circulation devant la gare, à quelques mètres de sa façade nord, serait la manifestation d'une occasion manquée de "pacification" de cet espace, à rebours de ce qui a pu être fait dans d'autres villes ;
- la dépose-minute mériterait une présentation plus précise, tant les expériences passées à Béziers ont été catastrophiques en matière d'efficacité ;
- il serait souhaitable que la création de la passerelle soit l'occasion de permettre aux cyclistes de franchir la barrière des voies ferrées, alors qu'aucun franchissement aisé n'existe à ce jour, celui par le Pont du Midi étant insatisfaisant ;
- l'étude hydraulique ne tient pas compte des surfaces existantes pour le calcul des volumes de rétention à prévoir ; la situation actuelle, qui n'est pas étudiée, est-elle si satisfaisante que cela qu'il faille ainsi faire l'impasse sur la moitié des volumes à collecter liés au site et à ses aménagements ?

Au regard des quelques insuffisances relevées à la lecture d'un dossier de concertation relativement succinct, une question importante se pose : est-il prévu de réaliser une véritable étude d'impact et de soumettre le projet à enquête publique ? Curieusement, le dossier de concertation est muet sur ce point.

Jean Louis Artis - TGV Développement LR - Béziers

12 mai 2022

Il faut saluer un projet très travaillé et qui devrait apporter un début de solution aux difficultés permanentes d'accès à la gare de Béziers.
La gare centre sera enfin rendue accessible aux personnes handicapées, 165 ans après son ouverture.
Rappelons que lors de sa création, la gare avait été bâtie à l'extérieur de la ville, qui s'est ensuite développée autour de façon assez anarchique, entraimant congestion de la circulation et difficultés d'accès.

Les modifications de voirie envisagées amélioreront nettement la circulation. Subsistera le goulet du Pont Noir, géologiquement et financièrement difficile à doubler.
La rue du Lieutenant Pasquier, même réaménagée, restera surchargée. La réalisation de son prolongement initialement prévue de la route de Valras à la route de Narbonne en évitant le faubourg,, permettrait à terme son dégagement.
Le projet présenté est positif et préservera la vie du quartier.
Une question : Ou est-il prévu de déménager les archives nationale du personnel SNCF, logées actuellement dans l'ancienne halle du Sernam?
Deux remarques:
Le trafic touristique semble avoir été faiblement pris en compte dans les études de trafic.
Le sera-t-il plus nettement pour la phase 2 de la LNMP, avec l'orientation de la desserte TGV vers la gare nouvelle A75 et l'abandon prévisible de la grande vitesse en gare centre?

Anonyme - Béziers

12 mai 2022

La présentation du projet est très attrayantes. Tout le secteur est ainsi réorganisé, avec des parkings, des passerelles, des places pour les visiteurs, voyageurs, et les passants. Nous sommes facilement et de façon agréable connectés aux réseaux de transports et des axes important de la ville. L'avenue de Verdun intègre enfin les piétons et les cyclistes ! Le tout très arborée (ça c'est, à mon avis, le must du projet, la végétation manque dans notre ville ) !!! On espère vraiment que la réalisation soit en accort total avec ces belles images ! Veillez aussi que la vitesse ne dépasse pas les 30 Km/h, ça sera le rêve !

Anonyme - Béziers

12 mai 2022

On ne peut que souscrire à la nécessité de moderniser enfin tous les accès de la gare.

La localisation du parking au sud transfère la majeure partie du trafic routier de la gare sur des voiries déjà complètement saturées (Pont du midi, rue Lt pasquet…) sans proposer à court ou moyen terme de solution d’amélioration. La capacité du parking n’augmente pas, alors qu’il est prévu une hausse du trafic de la gare.

Une passerelle aussi haute sans prévoir d’escalators motorisés et de rampes inclinées pour accéder aux quais et à la passerelle est inadmissible pour la majeure partie des usagers (qui ont des gros bagages, qui ne sont plus tout jeune, qui ont des enfants en bas âge, etc…) et un seul malheureux ascenseur indispensable aux PMR ne permet pas d’absorber le flux de passager. Deux escalators par quai et en bout de passerelle devraient être prévus pour être cohérent avec le flux de passager et l'amélioration du service.

La localisation de la gare routière est bienvenue.

Le dépose minute à une seule voie et un parking minute sous dimensionné (ou est la prise en compte de l’augmentation du trafic de la gare par rapport à la situation actuelle) sera aussi une source d’embouteillage et de mécontentement garantie.

Il est difficile de comprendre aussi s’il y a un parking pour les taxis et autres VTC.

A notre époque, on aurait aimé une vraie maquette numérique de ce projet dans laquelle tous les futurs usagers auraient pu se promener virtuellement en testant et constatant tous les avantages et inconvénients du projet et une vraie simulation du trafic (routier, bus, piéton, passager, livraison) aux heures de pointe d’utilisation de la gare.

On peut aussi se demander pourquoi il n'est pas prévu une phase 2 plus ambitieuse à la suite de la réalisation de ce premier projet.

David Michel - Maraussan

12 mai 2022

Bonjour, joli projet !
Une chose néanmoins me chagrine, la passerelle n'est dotée que d'escaliers, pas d'escalator !
L'ascenseur c'est bien pour les personnes à mobilités réduites ou bien les poussettes, mais lorsqu'on voyage, surtout en TGV, on a souvent une valise lourde et encombrante, on ne va pas attendre 10 minutes devant l'ascenseur à la sortie du train.
Pour le reste, ça ne pourra qu'embellir et améliorer le quartier de la gare, tout en créant une dynamique de la gare vers le centre-ville.
Merci

Anonyme - Béziers

11 mai 2022

Bonjour,
Je trouve que les pistes cyclables ne sont pas suffisamment développées ni mise à l'honneur pour ce projet. Il serait intéressant de réaliser des tracés complet et interconnectés avec les pistes cyclables existantes et tous les carrefours et ronds-point autour de la gare, même ceux qui n'ont pas encore de pistes cyclables, pour le futurs.
Je constate trop souvent quand je prends le vélo à Béziers qu'un carrefour sur deux n'est pas pensé en terme de continuité : la piste cyclable s'arrête tout simplement et reprend de l'autre côté du carrefour... A l'heure des transports dit "doux" ce n'est plus acceptable.
De même je vous invite à penser à la sécurité des usagers (protéger les piétons des vélos, protéger les vélos des voitures), aux parcs de stationnement vélos, à l'accès aux bus et train avec son vélo (pour une complémentarité réellement efficace), à intégrer les nouveaux modes de transports doux : que faire avec les trottinettes et vélos électrique qui roulent parfois plus vite que les voitures? A vous de voir.
Pourquoi la gare n'intègrerais pas des services spécifiques aux vélos? Station de gonflage, entretien, maintenance, informations.
Merci et vive la velorution!
PS : le rêve serait que tout les axes majeurs depuis la gare se voient équipés de pistes cyclables desservent tout les points clés de Béziers : Mairie, allées Paul Riquets, Poste, les Halles, la cathédrale,... et autres services publics, lieu culturel ou commerciaux.

Christian Perrot - Béziers

9 mai 2022

Une remarque en préambule : Cette consultation arrive tardivement,
alors que le projet est très avancé et que des choix déterminants ont
déjà été faits.

Par exemple, le choix d'une passerelle pour desservir les
quais plutôt qu'un passage sous-terrain : le nombre de marches d'escalier
à escalader est nettement plus important que pour un passage souterrain.
Un passage souterrain permet d'avoir d'un côté un escalier, de l'autre
un plan incliné qui permet d'acheminer beaucoup plus de personnes qu'un
ascenseur.

L’emplacement de la passerelle à une extrémité des quais entraînera
de longs parcours à pied pour les personnes qui viendront de
l'extrémité de la gare routière côté Pont du Midi surtout si ensuite leur
place réservée dans le train se situe au bout du train du même côté.
Le temps nécessaire à une correspondance s'en trouvera allongé. Un
positionnement plus central serait préférable.

Sur le document en consultation, la passerelle est accessible par un
escalier et un ascenseur par quai ; c'est insuffisant ; des escalators
nous paraissent nécessaires.

- le nombre de places "Arrêt Minute" semble insuffisants pour les
périodes de forte affluence.

- le plan de circulation ne parait ni très clair, ni très convaincant

Des autobus ont des itinéraires sécants à la sortie de la gare. Si la circulation des bus en site propre est assurée Bd de Verdun, il n’en est pas du tout de même pour les véhicules particuliers et les taxis avec un point de convergence au niveau du rond- point proche du Pont du Midi

De même coté avenue du Lieutenant Pasquet. Seul un itinéraire bis allant vers Sauclières, longeant le canal du Midi et rejoignant la route de Villeneuve à l’extérieur de Béziers permettrait d’éviter des embouteillages aux abords du Pont du Midi et du Port

Aucune information ne figure concernant l’évolution des dessertes de la gare par transport en commun et l’évolution des flux prévue semble peu crédible compte tenu de l’accroissement du nombre de voyageurs notamment en période estivale avec beaucoup de dépose et reprise-minute.

En termes de sécurité nous nous interrogeons sur les risques générés par le stationnement de véhicules sous une charpente en bois avec de plus la proximité d’un centre d’archives papiers et microfilms situés à l’extrémité du même bâtiment

Le Pont du Midi reste un goulot d’étranglement pour la fluidité des circulations routières ainsi que pour les circulations piétonnières.



Une sortie directe des bus provenant de la gare sur le rond- point pourrait éviter des problèmes sur l’avenue de Verdun

En conclusion, nous ne comprenons pas que les associations d'usagers, représentées par la FNAUT Occitanie Pyrénées Méditerranée, n'aient pas été associées aux travaux et aux réflexions dès le départ alors qu’elles auraient pu participer de manière positive à cette concertation.

Le projet tel qu’il est présenté, laisse une impression de demi-mesure et ne nous paraît répondre ni aux enjeux de la transition énergétique et du changement climatique, ni au fort développement du transport ferroviaire qui en découle et qui est affiché comme une nécessité par les pouvoirs publics.



Christian Perrot

Président

FNAUT Occitanie Pyrénées Méditerranée

Michel Tolron - Béziers

9 mai 2022

Projet intéressant la gare de Béziers étant d'un autre âge.
Je suis stupéfait par le coût de la passerelle 12 M€ pour quelques poutrelles métalliques et 4 ascenseurs !!!
Je ne vois aucune référence à la future gare TGV; qu'en sera-t-il des liaisons et du temps nécessaire pour rejoindre le cette gare du centre?

Anonyme - Béziers

9 mai 2022

Très bon projet enfin....!! Notre gare va être bien plus commode et un plan très moderne et paraît bien plus pratique pour tous...à suivre

Anonyme - Béziers

8 mai 2022

La traversée du Bd de Verdun se fait actuellement par un passage souterrain (urinoir) assez désagréable.
Je ne vois pas dans le nouveau projet de réelles améliorations quant au franchissement de ce boulevard.
Pour la sécurité des piétons et le ralentissement des voitures, il serait peut être intéressant de surélever la chaussée du boulevard sur la portion de l'entrée du plateau des poètes à la gare. En créant ainsi un plateau qui améliore la visibilité des piétons, poussettes, fauteuils roulants,...

 
QUESTIONS / RÉPONSES

Hadrien Ginouvez - Béziers

19 avril 2022

Bonjour,

je voudrais savoir ce que vont devenir les anciens candélabres qui sont situés sur le parvis ? Ceux-ci seront-ils rénovés et remis sur place ?

Ils participent au charme de ce lieu et apportent du cachet dès la sortie de la gare. J'espère de tout cœur que ce patrimoine sera valorisé. Cela entrerait en cohérence avec la réhabilitation des escaliers historiques et du mur de soutènement. Cette démarche fait aussi sens dans avec une volonté marquée de faire du développement durable.

Merci de l'attention que vous porterez à ce message,
Cordialement,

Bonjour

Une étude d'éclairement a été réalisée pour définir l'éclairage du parvis.

Certains des candélabres existants seront maintenus pour contribuer à préserver l'identité historique du site. Pour répondre aux normes PMR, ils seront complétés par d'autres candélabres qui répondent aux normes d'éclairages actuelles.

Espérant avoir répondu à votre interrogation
L'équipe projet

Hugo Robles - Béziers

15 avril 2022

Très bon projet, évidemment nécessaire. Quelques remarques et questions neanmoins:

- actuellement on peut voir que les gens sont réticents pour utiliser le parking existant, ce qui entraîne une sorte de chaos sur le parvis. Comment seront-ils inciter à l'avenir à utiliser le nouveau parking? Politique tarifaire notamment

-comment s'assurer que les gens n'iront pas au dépose minute pour un stationnement moyen à long ? Y aura-t-il des barrières avec une gratuité pour 10 minutes et un tarif décourageant au delà ?

- comment s'assurer que les gens n'utiliseront pas la dépose taxi sur le parvis ? Avec un système de borne ? S'il n'y a rien, ils iront et ce ne sera plus un parvis piéton

- la rue Pasquet est régulièrement bouchée à l'heure de pointe. Comment sera géré l'impact du nouveau parking sur la circulation ?

Une entrée principale via le rond point du pont noir/midi semblerait la solution la moins impactant, avec une signalétique incitant les gens à passer par là. Pour l'entrée actuellement envisagée à l'ouest du parking, il faudrait prévoir assez d'espace de "stockage" des véhicules entrant dans le parking pour ne pas que cela deborde sur la rue, qui est la pénétrante principale dans la ville

-sur le boulevard de verdun dans sa section du polygone à la gare, pourquoi ne pas mettre les deux couloirs de bus du même côté de la route? Cela éviterait cette zone de croisement entre bus et voitures au niveau du parvis

Bonjour,

Le nouveau parking sud, aménagé dans la halle SERNAM, proposera des espaces de stationnement sécurisés pour les véhicules légers, deux roues motorisés et vélos. Plus moderne et fonctionnel que le parking actuel, il comprendra également des services complémentaires : bornes de recharge pour véhicules électrique, place covoiturage.
La politique tarifaire dépendra de son concessionnaire.

Un système de contrôle du temps de stationnement sur la dépose minute sera mis en place pour assurer la bonne rotation des véhicules. À ce stade différentes modalités sont étudiées :
- Passage de la police municipale
- Système de captation vidéo avec verbalisation automatique des plaques des véhicules dépassant la limite temporaire
- Contrôle de l'accès par un concessionnaire avec installation d'une barrière

La voie réservée du parvis nord ne sera accessible qu'aux véhicules autorisés (taxis, livraison, véhicules de service). Son accès sera contrôlé par une barrière avec badge .

Une étude de trafic a été réalisée sur la rue Pasquet comme sur l'ensemble des rues adjacentes à la gare pour assurer la bonne intégration des flux liés au PEM dans la circulation. Cette étude prend en compte les heures de pointes du matin et du soir et l'évolution du trafic à l'horizon 2030. Les carrefours d'accès au PEM (y compris parking sud) et le profil du boulevard de Verdun et de la rue Pasquet ont été définis en conséquence.

La réalisation des deux voies de bus d'un même côté de la route sur le boulevard de Verdun a été étudiée. Cette solution n'a pas été retenue car pas optimale pour la fluidité de la circulation et le traitement de l'accès à la gare routière.

Espérant avoir répondu à vos interrogations,
l'équipe projet

Anonyme - Béziers

14 avril 2022

Bonjour,

Je trouve que ce projet est une très bonne idée. Que le cadre de notre charmante ville soit embelli et plus accessible est toujours un plus pour le passage des voyageurs locaux et extérieurs.

Cependant, n'y a-t-il pas de risques de fragilisation des constructions existantes alentours en vue de ces travaux ? J'imagine par ailleurs que certains bâtiments d'habitation seront détruits ? Merci, bonne journée.

Bonjour,

En-dehors du périmètre de la gare actuelle et du parking EFFIA, les travaux porteront uniquement sur les voiries, sans toucher aux fondations des bâtiments alentours. Des constats d'huissier seront réalisés en amont de l'engagement des travaux pour vérifier l'état des bâtiments avant travaux.

Aucune démolition de bâtiment n'est prévue à l'extérieur du périmètre de la gare actuelle.
À l'intérieur de ce périmètre, l'aménagement de la passerelle nécessite la démolition d'un ancien bâtiment de formation appartenant à SNCF Réseau et de deux logements situés entre l'Hôtel du Midi et la gare (une procédure est actuellement en cours avec l'Agglomération de Béziers).

Espérant avoir répondu à vos interrogations,
l'équipe projet

Laurent Leydier - Béziers

14 avril 2022

Bonjour,

- Pouvez-vous préciser comment se fera l'accès des piétons venant du plateau des poètes au parvis nord : le souterrain existant sera-t'il conservé ? Si oui sera-t'il rénové (a minima "rafraîchi")? Est-il envisagé une mise à niveau (a priori non) entre le plateau des poètes et le parvis, le plateau étant actuellement surélevé par rapport à la gare ?
Comment sera géré le flux de véhicules (VL, bus, camions..) sur le boulevard de Verdun entre le plateau et le parvis (chicanes, ralentisseurs, feux tricolores...)

- si je comprends bien il n'y a pas de trémie envisagée pour la circulation automobile - ?

- Il y a actuellement sur le boulevard de Verdun 2 voies montantes et 1 voie descendante. Sont envisagées : 2 voies montantes et descendantes (donc 4) dont 2 dédiées aux bus exclusivement, ainsi qu’une bande végétalisée entre les 2x2 voies + une piste cyclable à double sens et un trottoir élargi côté gare routière : est-ce que le trottoir existant (sens de la montée) sera maintenu? Si oui sera-t'il élargi? N'aurait-il pas été encore plus pertinent de supprimer une voie VL supplémentaire (à la montée ou à la descente), une étant déjà supprimée (on passe de 3 actuelles à 2) pour décongestionner encore plus ce secteur - mais peut-être (sans doute) cela n'est-il pas possible compte-tenu du trafic actuel et des hypothèses de trafic à venir ainsi que du plan de circulation de la ville et de la communauté d'agglomération ?

Bonjour

Depuis le Plateau des Poètes, l'accès piétons au parvis nord se fera de deux manières : via un passage piéton aménagé à cet effet au droit du boulevard de Verdun ; par le passage souterrain existant. Ce dernier est donc maintenu, sa rénovation n'est à ce stade pas comprise dans le projet.
En raison du dénivelé, une mise à niveau entre le Plateau des Poètes et le parvis n'est pas envisagée.

Les flux de véhicules sur le boulevard de Verdun entre le Plateau et le parvis seront cadrés par le raménagement et l'élargissement du terre plein central séparant les voies bus de la circulation piétonne. Par ailleurs, l'actuelle ligne droite du boulevard de Verdun depuis le Polygone sera réaménagée avec un profil plus urbain pour attenuer la vitesse de circulation : terre plein central végétalisée, création d'un nouveau trottoir et élargissement des trottoirs existants.

Le profil du boulevard de Verdun (nombre de voie, organisation de la circulation...) découle de l'étude de trafic et de l'étude de fonctionnement des flux réalisées sur les voies qui encadrent le site du projet. Différents profils ont été étudiés, l'aménagement retenu, y compris le nombre de voie, vise à assurer une bonne desserte du PEM en cohérence avec le plan de circulation de la ville. Aucune trémie n'est envisagée pour la circulation automobile.

Espérant avoir répondu à vos interrogations,
L'équipe projet

Jean Charles Euzet - Béziers

10 avril 2022

Bravo pour ce projet d’aménagement des abords de la gare de Béziers !
L’accessibilité aux personnes à mobilité réduite sera assurée selon la loi…
Assurée ? Pas totalement…
Le but d’aller à la gare étant de prendre le train, est-ce que l’accessibilité à toutes les voies est prévue pour les PMR ?
Les personnes âgées, les poussettes d’enfants, les handicapés…as-t-on pensé à eux à l’intérieur de la gare ???
Merci de votre réponse éventuelle et, surtout ! ne prenez pas le prétexte de travaux « que sur les abords ».
Merci

Le projet de PEM de la gare de Béziers prévoit une opération de mise aux normes PMR des 3 quais existants : ils seront accessibles via 4 ascenseurs situés sur la passerelle ville-ville reliant le Nord et le Sud de la gare.

Le bâtiment voyageur est aménagé de plain-pied afin de le rendre le plus accessible possible aux PMR/PSH et personnes âgées. Des aménagements de mise en accessibilité à l'intérieur de la gare, complémentaires à ceux existants, sont néanmoins prévus : bande de guidage, dispositifs de vigilance, balises sonores, ...

Lisa Riche - Lieuran les Béziers

11 avril 2022

Si le PEM est réalisé et qu’il prend bien en compte les bus, est ce que le point de départ de tous les bus
se fera de la gare SNCF ? où est ce que cela ne sera qu’un point de passage et les bus partiront toujours de la zone autour de la place Charles De Gaulle ?

La gare routière du futur PEM vient compléter la gare routière existante sur la place Charles De Gaulle. Les services de bus seront équilibrés entre les deux gares routières avec des arrivées et des départs sur l'un des deux sites suivant les lignes.
La connexion entre les deux gares routières sera notamment assurée par la création de la ligne de transport en commun en site propre, portée par la communauté d'agglomération Béziers Méditerranée, qui assurera une desserte régulière entre les deux sites.

Jean Charles Euzet - Béziers

10 avril

 Bonjour à toutes et tous,
l’Orb et le Canal du Midi sont navigables dans la traversée de Béziers.
Peux-t-on prévoir les aménagements nécessaires à l’accès à la gare depuis un appontement installé à cet effet ?
Merci

Bonjour,
Le projet prévoit la création d’un parvis végétalisé sur la rive Sud de la gare. L’accès à la gare depuis les quais du canal du midi sera permis par une traversée cyclable rejoignant le parvis Sud, dont l’aménagement est porté par la Ville et l’Agglomération de Béziers. La passerelle assurera la liaison Sud-Nord de la ville

Anonyme - Béziers

10 avril

 Qu’en est-il du projet de gare lgv prévu
entre l’a9 et a75? La ligne lgv arrivera en gare de beziers ?

Bonjour,
Le projet de Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan qui vise à améliorer la desserte TGV du territoire est composé de deux phases.
- Pour la phase 1 ""Montpellier - Perpignan"" attendue à l'horizon 2030 la gare de Béziers centre assurera la fonction de gare TGV
- Pour la phase 2 ""Béziers - Perpignan"" attendue à l'horizon 2040 les partenaires étudient la réalisation d'une gare TGV nouvelle à l'Est de Béziers. La gare de Béziers centre continuera d'être désservie par un raccordement entre la ligne nouvelle et la ligne existante en correspondance avec des services régionaux.

Pierre Vernier - Béziers

7 avril

Bonjour
Je trouve le projet intéressant, vous avez pensé à ajouter des ascenseurs pour emprunter la nouvelle passerelle.
Actuellement pour les pmr et les personnes âgées il n’y a pas d’ascenseur pour accéder aux voies actuelles à partir du hall de gare actuel!!
Avez vous pensé à installer un ascenseur pour accéder aux voies actuelles dans le nouveau projet ?

Bonjour,
Le projet de PEM de la gare de Béziers prévoit une opération de mise aux normes PMR des quais existants : ils seront accessibles via 4 ascenseurs situés sur la passerelle ville-ville reliant le Nord et le Sud de la gare.

Bruno Candela - Béziers

5 avril

Bonjour votre projet semble bien fait félicitation à vous.
Concernant le place De Gaulle cela veut il dire que nous aurons 2 gare routières ou une seule?
De plus pendant la durée des travaux comment se passera l'accès à la gare SNCF notamment en transport commun ?
Merci

Bonjour,
La gare routière du futur PEM vient compléter la gare routière existante sur la place De Gaulle. Les services de bus seront équilibrés entre les deux gares routières. La connexion entre la gare routière du PEM au sud et la gare routière De Gaulle au nord sera notamment assurée par la création d'une ligne de transport en commun en site propre portée par l'Agglomératio de Béziers.

Durant les travaux, l'accès en transport en commun de la gare SNCF sera maintenu. Des arrêts et cheminement provisoires seront aménagés suivant les différentes phases de travaux pour assurer un accès sécurisé à la gare depuis la dépose des bus.

Anonyme - Béziers

5 avril 2022

Bonjour, Je suis professionnel du transport de personnes, nous accueillons des artistes, des touristes de toutes nationalités, des personnalités également, la gare de Béziers est actuellement un point noir pour réaliser un accueil de qualité et en toute sécurité. Sera t il prévu des stationnements pour les professionnels autres que les taxis et les bus près de la gare ?

Bonjour,
L'accès aux espaces du parvis Nord sera uniquement réservé aux pompiers, taxis et services internes.
S'agissant des autres usages, le projet prévoit l’aménagement d’un espace réservé à la dépose ou la récupération rapide de passagers de la gare ferroviaire et/ou de la gare routière, localisé à proximité de la passerelle enjambant les voies afin de faciliter l'accès rapide et direct aux quais.