Pole-dEchanges-Multimodal-Beziers-025.jpg
PEM BÉZIERS : LE PROJET
Visite virtuelle du Projet PEM Beziers

Visite virtuelle du Projet PEM Beziers

Lire la vidéo
VISITE VIRTUELLE DU PROJET
 
OBJECTIFS ET ENJEUX
 

Avec plus de 1,4 million de visiteurs par an, la gare de Béziers est aujourd’hui la 5e gare de la région Occitanie en termes de fréquentation.
Elle connecte un bassin de vie de 300 000 habitants aux villes moyennes et métropoles régionales. 

 

Un Pôle d’Échanges Multimodal est un lieu d’échanges où se connectent différents modes de transports :
trains, voitures, transports en commun, circulations douces pour faciliter les déplacements et besoins de tous les usagers.

 

Faire de l’actuel gare de Béziers un véritable Pôle d’Echanges Multimodal s’inscrit donc à la fois dans la stratégie de développement de la ville de Béziers et dans la dynamique portée par la région de développer les transports collectifs pour diminuer les déplacements “tout voiture“.

Pole-dEchanges-Multimodal-Beziers-032.jpg
LES PRINCIPAUX OBJECTIFS DE CE PROJET SONT DE :
  • Connecter gare ferroviaire, nouvelle gare routière et futur transport en commun en site propre (TCSP) pour améliorer l’intermodalité des actifs, touristes, personnes à mobilité réduite et de tous les biterrois.
     

  • Adapter et densifier l’offre de services aux voyageurs.
    Il s’agit d’une gare d’intérêt national qui doit s’adapter aux évolutions de services aux usagers.

     

  • Optimiser la localisation et le fonctionnement des services SNCF dans le bâtiment tout en développant l’implantation de commerces dans la gare.
     

  • Répondre aux enjeux de renouvellement urbain et d’amélioration de l’interconnexion nord/sud et est/ ouest autour de l’actuelle gare SNCF.
     

  • Permettre une continuité de parcours entre le centre-ville, l’Allée Paul Riquet, le Plateau des Poètes, la Gare et le quartier du Quai Port Neuf.
     

  • Décongestionner les axes routiers autour de la gare.
     

  • Donner plus de place aux piétons avec des espaces confortables, “revégétalisés“ et des itinéraires lisibles.
     

  • Créer une véritable porte d’entrée dans la ville pour les échanges locaux, r&e